Menu

Les stéroïdes anabolisants

Découverts il y a près d’un siècle, les stéroïdes anabolisants sont utilisés par des milliers d’hommes, notamment depuis les années 70, pour leurs effets sur l’augmentation de la masse musculaire et par conséquent, de la force physique.

En effet, ces hormones mâles, liée à la testostérone, ont pour capacité de permettre l’augmentation des tissus cellulaires dans les muscles. Cela est rendu possible car ils améliorent la synthèse des protéines par les cellules.

Ces produits, très présents notamment en salles de sport, ont été ainsi plébiscités par les athlètes et hommes qui souhaitaient prendre davantage de masse musculaire. En effet, ils offrent des résultats dans ce domaine intéressants et rapides. Ainsi, si renforcer sa musculature est un travail de longue haleine, les stéroïdes anabolisants vont faciliter ce travail et offrir un rendu de meilleure qualité.

Toutefois, les stéroïdes anabolisants ont des défauts : considérés comme produits dopants par les grandes fédérations sportives, leur usage a été peu à peu réglementé dans certains pays comme les États-Unis ou la France, à cause des effets secondaires qu’ils peuvent provoquer : augmentation de la tension artérielle, des maladies cardio-vasculaires ou encore hausse du mauvais cholestérol.

Parmi les stéroïdes anabolisants, on trouve ainsi :

  • Le Wintrol : appelé également Stanazolol, ce produit, utilisé principalement par injection pendant des durées de 6 à 8 semaines, était initialement utilisé pour lutter contre l’anémie. En musculation, son utilisation est plus efficace dans des cycles de sèche, c’est à dire des périodes où l’on espère assécher les muscles pour qu’ils paraissent mieux dessinés. Ainsi, son efficacité est moindre lorsque l’on souhaite augmenter sa masse musculaire. Ils servent donc de compléments à d’autres stéroïdes utilisés auparavant.
  •  La Testostérone Enanthate : si la grande majorité des stéroïdes jouent sur la testostérone, l’Enathate est sans doute une des formes les plus privilégiées dans la musculation. Ce produit augmente le taux de testostérone pour les personnes qui en manquent, provoquant une production de globules rouges dans les reins, et améliorant l’endurance. Il a également un rôle dans la perte de grasse et pour le renforcement des muscles.
  •  La Testostérone : secrétée par les testicules, la testostérone est l’hormone masculine par excellence. Utilisée avec une posologie d’environ 400 mg par semaine, elle permet des résultats rapides sur l’accroissement de la musculature. Associée régulièrement avec d’autres produits, comme le Dianabol, elle intervient davantage dans la diminution de la masse grasse des muscles. Jouant également sur l’appétit sexuel, elle peut néanmoins perturber le sommeil, provoquer une certaine agressivité et favoriser le retour de l’acné. En outre, elle a des effets sur les signes de la masculinité, avec une hausse de la pilosité ou une voix légèrement plus grave.
  •  Le Sustanon 250 : ce produit est en réalité un mélange de quatre types de testostérone : le Propionate, le Phenylpropionate, l’Isocaproate et le Décanoate. Ce mélange permet aux sportifs de profiter de plusieurs effets, puisque certains produits vont agir à court terme et d’autres dans des périodes plus longues. Permettant une meilleure assimilation des protéines, le Sustanon est utilisé pour la prise de masse, surtout par injection musculaire.
  •  Le Primobolan : appelée Méthénolone en version injectable, ce stéroïde agit en facilitant la rétention d’azote, action qui développe durablement la masse musculaire, tout en limitant la rétention d’eau et de graisse. Associé à du Winstrol ou du Sustanon, il ne donne cependant des résultats qu’après une cure de plusieurs semaines voire plusieurs mois.
  •  Le Dianabol : ce stéroïde anabolisant très célèbre, surnommé quelquefois Dbol, agit notamment sur la force musculaire dans des laps de temps très courts. Pour cela, il favorise la synthèse des protéines et la fixation du calcium sur les os. Par contre, il diminue la production de globules rouges. Très utilisés dans les années 70 et 80, ce stéroïde n’est aujourd’hui plus fabriqué aux Etats-Unis ou en Europe où il est interdit. De fait, le Dianabol n’est plus élaboré que dans certains pays comme le Mexique et la Russie et n’est vendu qu’au marché noir. En effet, il provoque quelques effets secondaires comme la perte de cheveux ou de l’hypertension artérielle.
  •  Le Deca Durabolin (Organon) : plus communément appelé Nandrolone, ce stéroïde injectable est, après la testostérone, le plus prisé par les hommes en recherche de prise de masse. Il favorise en effet la croissance musculaire maigre, qu’il maintient, tout en stimulant l’appétit et agissant sur la densité osseuse. Il est associé régulièrement au Dianabol ou au Sustanon.
  • Le Clenbuterol : médicament utilisé à l’origine pour un usage vétérinaire, sur les chevaux notamment, ce stéroïde intervient chez l’homme pour l’assèchement de la masse, c’est à dire pour ôter la masse grasse sans provoquer la perte de poids. Mais ce produit est très dangereux lorsqu’il est surdosé, avec une augmentation rapide du rythme cardiaque et des effets secondaires quasi inévitables : insomnies ou céphalées par exemple.
  • L’Anavar Oxandrolone : ce stéroïde n’aide pas dans la prise de masse musculaire mais est efficace pour réduire les graisses sans détériorer les tissus musculaires. Pris oralement, il est actif rapidement sans séances de sport intensives.
  •  L’Anadrol 50 : utilisé initialement pour lutter contre l’anémie, l’Anadrol agit sur l’augmentation du poids. Pour cela, il favorise l’appétit et augmente le taux de globules rouges dans le sang. Il améliore efficacement la force musculaire. Ce stéroïde, vendu en cachets, a, comme la plupart des stéroïdes anabolisants, des effets secondaires : ainsi, outre la baisse des lipides dans le sang, il est toxique pour le foie. De fait, pour éviter ses effets, ses adeptes limitent sa prise à des périodes de 4 à 6 semaines, en évitant les aliments ou les substances, comme l’alcool, mauvais pour le foie. Cette période courte permet tout de même des gains substantiels de masse. Par la suite, un autre stéroïde est utilisé pour prendre le relais de l’Anadrol.

On le voit, les stéroïdes anabolisants sont nombreux sur le marché et leur efficacité a été maintes fois prouvée pour la prise de masse musculaire, l’assèchement de muscles ou l’augmentation de la force.

Pourtant, ces produits posent des problématiques qu’il est important de ne pas négliger : d’une part, ils ont tous des effets secondaires, plus ou moins importants, sur le corps. Se sculpter un corps musclé peut être un objectif louable, si seulement cela ne met pas en danger sa santé. D’autre part, la plupart de ces stéroïdes sont interdits en France. Pour y avoir accès, il est donc nécessaire de passer par des achats en ligne ou via le marché noir. Sauf qu’il est difficile de connaître précisément la qualité et la provenance des produits. Enfin, dernière problématique : l’utilisation. La plupart des stéroïdes se prennent par injection directement dans les muscles. Cela n’est pas pratique, voire dangereux si l’on ne respecte pas les règles d’hygiène élémentaires.

Ainsi, des recherches médicales ont permis de mettre à jour des compléments alimentaires naturels, qui offrent les mêmes perspectives que les stéroïdes anabolisants, tout en restant légaux et sans effets secondaires connus. En tête de ces produits se trouve par exemple le Crazybulk. Ce complément alimentaire, prenant la forme de pilules, s’ingère facilement avant les repas, ce qui n’enlève en rien de leur efficacité. Agissant sur la prise de masse, le renforcement de la force, où l’assèchement des muscles, il donne les résultats escomptés, tels des stéroïdes anabolisants, sans les effets secondaires ni la complexité d’utilisation. Enfin, il évite de devoir prendre plusieurs produits à la fois car il a une action multiple et complète. Ce complément alimentaire est donc en train de prendre le relais des stéroïdes anabolisants classiques !